À PROPOS













MANIFESTE


Parce que les idoles du progrès ne supprimeront pas la mort, parce que l’impermanence de la société et les identités interchangeables abjurent l’être, parce qu’il faut apprendre à vivre dans ce monde et cerner ses défis, parce qu’il faut déployer les sphères du spirituel, parce que l’écriture est la liberté couchée sur le papier, parce que la seconde qui est passée ne t’appartient plus et que l’avenir est un risque obligé. Parce qu’à vingt ans la vie n’a pas encore assagi les idéaux, la revue Ardent est née.

Ardent est une révolte, elle se dresse pour la part d’Absolu qu’il y a dans l’Homme. Elle se veut l’appréhension grave et enthousiaste de l’actualité, la lecture exaltée de la condition contemporaine et de ses possibles. Dans une démarche eschatologique, il s’agit de s’emparer du présent et transfigurer le mouvement démesuré de l’Histoire par une écriture sensible.

Une revue de société qui conjugue l’Homme en son milieu politique, psychosocial, esthétique, poétique...
La politique par cynisme ou par civisme, la psychosociologie par éthique, l’esthétique par oisiveté péremptoire, la littérature enfin pour vaincre l’Ennui.

En bref, Camus résumait dans l’Homme Révolté 
« L’Histoire ne peut plus être dressée alors en objet de culte. Elle n’est qu’une occasion qu’il s’agit de rendre féconde. »













LES PLUMES